« ... Et j'ai peint des asters de Chine. La première tentative: échec retentissant, mais la seconde fleur n'était pas trop mal, ce qui m'a rempli de bonheur. (...) Et j'ai peint des hémérocalles (des wasuregusa, pas des kanzô.) C'est une plante qui éclôt d'un coup, sans feuille, comme les lycoris, et qui donne six fleurs toutes serrées par tige, qui ressemblent à celle du lys. Je les ai peintes d'un seul élan: catastrophe! et j'ai tout effacé. Papier déchiré en mille morceaux: je n'arrivais à rien. Comme j'étais énervé, j'ai dessiné un oeillet de Chine. C'était pas terrible. Quoi qu'il en soit, je suis heureux de voir mon Carnet de fleurs (Kusabana-chô) se remplir ainsi peu à peu. »  
M a s a o k a  S h i k i 6 août 1 9 0 2

imaginé dans un siècle lointain où n'existaient pas les copyrights, made in China, celle de Marco Polo et des merveilles

Creuse_DeuxMelons